Devenir auto-entrepreneur en 3 étapes !

macbook 336704 1920 1170x550 - Devenir auto-entrepreneur en 3 étapes !

Auto-entrepreneur, le mot peut faire peur. Mais en réalité, la procédure pour créer sa micro-entreprise est beaucoup plus simple qu’il n’y paraît. Jobday a listé pour vous les démarches à suivre pour devenir micro-entrepreneur, rapidement et simplement.

Devenir auto-entrepreneur ? Vous en rêvez, mais les démarches vous effraient. À cela pas d’inquiétude : il s’agit justement d’un régime aux procédures administratives simplifiées dont le statut est obtenu gratuitement et en temps record. Alors, prêts à vous lancer ?

Tout d’abord, on parle aujourd’hui de micro-entreprise et non plus d’auto-entreprenariat ou d’auto-entrepreneur, les deux ayant fusionné le 1er janvier 2016.

Le régime, qui vise à favoriser les activités indépendantes, est accessible à tous, que ce soit les demandeurs d’emploi, les étudiants, mais également les salariés pour une activité complémentaire. Tout le monde peut en bénéficier sous certaines conditions. Le chiffre d’affaires annuel ne doit pas dépasser un certain montant conformément à l’article 50-0 du code général des impôts :

– 82 800 euros pour la revente de produits fabriqués à partir de matières premières, la vente de denrées à consommer sur place ou pour la prestation d’hébergements

– 33 200 euros pour ce qui concerne les autres prestataires de services, la revente de biens incorporels, les travaux immobiliers et la location meublée

Ensuite, l’activité doit être exercée sous forme d’entreprise individuelle. De ce fait, elle relève de la Sécurité Sociale des indépendants, et de la Caisse interprofessionnelle de prévoyance et d’assurance vieillesse (Cipav) pour la retraite. À noter que lorsque vous êtes déjà salarié, vous ne pouvez cumuler deux régimes et demeurez au régime général de la sécurité sociale.

autoentrepreneur

Les fondamentaux acquis, vous réunissez les conditions nécessaires et êtes prêts à vous lancer ? Alors c’est parti :

1- La déclaration du début d’activité d’auto-entrepreneur

Pour les plus pressés, vous pouvez directement adhérer au régime en ligne, via un formulaire disponible sur le portail officiel des auto-entrepreneurs. Il vous faudra communiquer vos données relatives à la création de votre micro-entreprise :

  • Votre identité

Gardez votre Carte d’identité à portée de main, vous devrez la numériser pour prouver qu’il s’agit bien de vous.

  • Votre adresse personnelle et professionnelle s’il y a

Vous pouvez parfaitement domicilier votre activité à l’adresse de votre domicile personnel, si vous souscrivez cependant à une assurance professionnelle.

  • Le type d’activité ( Commerciale, Libérale, Artisanale)
  • Le choix du régime fiscal
  • Le choix du régime social

Vous pouvez également vous rendre directement sur place, à un Centre des formalités des entreprises (CFE) selon votre secteur d’activité :

– Le CFE des Chambres de commerce et d’Industrie
– Le CFE des Chambres des métiers et de l’artisanat
– Le CFE de l’URSSAF

2- Bien surveiller son courrier

Une fois enregistré, vous recevrez pléthore de documents : on vous sollicitera au même titre que n’importe quel autre dirigeant. Il est important donc de garder à l’esprit ceux qu’il faut absolument garder.

courrier

– Vos numéros d’identification

Sous dix jours environs, vous recevrez votre numéro de SIREN, de SIRET et le code APE de la part de l’INSEE. Ce sont les numéros d’immatriculation de votre entreprise :

  • Le numéro de SIREN est composé de 9 chiffes, c’est celui qui identifie votre micro-entreprise
  • Le numéro de SIRET, lui, est composé de 14 chiffres. Les 9 premiers correspondent au numéro de SIREN, les 5 derniers servent à identifier la zone géographique de votre activité.
  • Le code APE se compose de 4 chiffres et d’une lettre. Il sert à caractériser votre activité selon la Nomenclature d’Activités Françaises. Vous pouvez le modifier auprès de l’INSEE si le votre ne correspond pas à votre activité principale.

– Les déclarations sur CFE net

Après le contrôle et traitement de votre inscription, le CFE vous enverra une attestation de sa transmission à l’INSEE, au RSI, à l’URSSAF et aux autres services fiscaux.

3- Déclarer son Chiffre d’Affaires

Ça y est, vous êtes micro-entrepreneur. Vous possédez votre propre numéro de SIRET et commencez à recevoir du courrier au nom de votre micro-entreprise. Félicitations ! N’oubliez cependant pas qu’avec ce régime, il est nécessaire de déclarer votre chiffre d’affaires afin de permettre le calcul des cotisations et contributions sociales. Aussi, vous avez le choix entre les déclarer de manière mensuelle, trimestrielle ou annuelle, lors de votre déclaration d’impôt.

Si vous hésitez encore à vous lancer, sachez qu’il existe une multitude d’aides à la création d’entreprise en fonction de votre situation. Pour plus de renseignements sur le statut d’auto-entrepreneur, vous pouvez visiter sur le site du Service public.

 

Et sinon

Malgré toutes nos explications les démarches vous semblent trop compliquées, faites vous aider par le site Auto-entrepreneur.fr qui s’en occupera nous vous.

Enregistrer

4 Replies to “Devenir auto-entrepreneur en 3 étapes !”

  1. […] démarches sont simples et rapides. Toutefois, il faudra bien veiller à réunir les conditions […]

  2. […] anti-fraude. La mesure aurait été une contrainte pour les auto-entrepreneurs, souvent séduit par la simplicité  de ce régime. Une bonne nouvelle pour les auto-entrepreneurs qui se voient retirer une belle épine du […]

  3. […] le plafond du chiffre d’affaire que connaît un auto-entrepreneur spécialisé dans les services et de 33 100 euros. Pour les commerçants, 82 800 […]

  4. C’est vrai que c’est facile de monter le dossier et de créer sa petite société. Mais il faut aussi connaitre les petites contraintes en cours de route. Comme toujours rien n’est donné, il faut avoir les atouts en main pour ne pas sombrer après un an d’activité.

Laisser un commentaire