Demandeurs d’emploi : Jobday, votre meilleur allié

demandeurs d'emploi

Comme des millions de français aujourd’hui, vous cherchez du travail. Votre quête du Graal s’accompagne d’un grand nombre de démarches et d’entretiens. Construire ou soigner son réseau professionnel, apporter des preuves tangibles de son besoin de travailler sont des atouts majeurs à cultiver.

Tout éventuel employeur recherche quelqu’un qui, forcément, reste actif coûte que coûte. Même s’il ou elle traverse une période de chômage – longue durée notamment – quoi de plus attirant qu’un.e candidat.e qui bouge, qui cherche à travailler et à tisser sa toile sociale, quoiqu’il arrive.

Se montrer positif, volontaire et donc employable est devenu facile : inscrivez-vous sur Jobday et effectuez au moins une mission par mois. Vous pourrez nourrir votre CV en fonction de vos besoins, de vos envies et de votre stratégie personnelle de retour à l’emploi.

Pour cela, vous avez deux possibilités :

Vous êtes « strictement » demandeur d’emploi

Votre source de revenus unique est l’indemnisation que vous percevez de Pôle Emploi (ARE : Aide au Retour à l’Emploi).

  • Votre spécialité professionnelle ne vous permet pas d’envisager le microentreprenariat (ou autoentreprenariat) de manière pertinente ?
  • Vous souhaitez effectuer des missions régulières afin de garder un pied sur le Marché du Travail ?
  • Vous voulez augmenter vos chances de préserver votre employabilité ?

Alors soyez le plus exhaustif possible sur votre profil Jobday : plus vous donnez d’informations fines et précises sur vous, mieux vous serez ciblé.e pour recevoir nos propositions de missions. Les employeurs potentiels auront alors la possibilité de vous connaître à travers votre profil, d’où l’importance de le bichonner.

Pour optimiser votre profil et bien maîtriser notre système de badges, (re)lisez nos 5 conseils pour convaincre.

Concernant la rémunération des missions Jobday dans ce cas précis, rien de plus simple : il y a le CESU.

Vous êtes demandeur d’emploi ET microentrepreneur

Bien qu’on emploie maintenant le terme « microentrepreneur », « autoentrepreneur » a toujours le vent en poupe.

Seulement voilà, votre domaine de compétence vous le permet mais vous n’avez-vous (peut-être) pas encore sauté le pas ?

  • Vous n’êtes pas sûr d’être en capacité de gérer les questions de comptabilité, de déclarations URSAF ou d’impôts ?
  • Vous ne savez pas comment choisir entre le fait de percevoir l’ARCE (avec versement d’une grande partie de vos indemnités chômage en une fois) ou conserver votre ARE (aide au retour à l’emploi) ?

N’hésitez pas solliciter la Chambre de Commerce et d’Industrie la plus proche de chez vous. Vous pouvez dans un premier temps consulter ici la page du site des CCI de France sur le sujet.

Et, bien sûr, nous vous invitons fortement à relire notre article Devenir auto-entrepreneur en 3 étapes.

Quels que soient votre choix ou vos possibilités

Il est essentiel que vous en discutiez avec votre conseiller Pôle Emploi. Il ou elle vous accompagnera au mieux dans vos démarches. Sachez que tout jour non indemnisé par Pôle Emploi (car travaillé !) est ensuite reporté, selon le nombre de jours indiqués au moment de la validation de votre inscription – confère attestation contenant le montant journalier de l’ARE, le nombre de jours indemnisables et la date du premier jour d’ouverture de droits, selon votre situation.

Enfin, vous pouvez vous inscrire aux sessions Devenir microentrepreneur ou M’imaginer créateur d’entreprise. Ces temps d’échanges et d’informations sont proposés par et au sein de votre agence Pôle Emploi. Ceux-ci ont lieu en général chaque mois, sur une demi-journée. Les aspects techniques et administratif du cumul des statuts de demandeur d’emploi et de micoentrepreneur, notamment, n’auront plus de secrets pour vous.

Restez actif, vous avez tout à y gagner : soyez les bienvenus sur Jobday !

Jobday vous souhaite la bienvenue
Bienvenue

Laisser un commentaire